Maladie du développement

Phénotype dilution des robes crêmes

Projets terminés :

 

pattedechien Berger Australien

 

pattedechien Berger des Pyrénées

 

 

 

 

 

 

La couleur de robe merle se caractérise par la présence de taches de dilution aux contours irréguliers, réparties au hasard sur le corps de l’animal. 

Ce phénotype est retrouvé dans plusieurs races de chiens comme le Teckel, le Dogue allemand, le Berger des Pyrénées, le Berger de Savoie, le Beauceron et dans des races bergères apparentées aux Colleys (Colley, Berger australien, Border Collie, Cardigan Welsh Corgi…).

Ce phénotype est en fait associé à d’autres, visibles à l’état homozygote, qui constitue au-delà d’une couleur de robe une réelle anomalie du développement. En effet, à l’état hétérozygote, les chiens présentent une couleur de robe diluée ; à l’état homozygote, la dilution tend à être complète donnant une dépigmentation totale.

En plus de cette expression cutanée, les chiens présentent fréquemment des anomalies oculaires et une surdité. Pour cette raison, il est fortement déconseillé d’accoupler deux chiens hétérozygotes merles.

Taille de la queue

Projets terminés :

 

pattedechien Braque du Bourbonnais

 

pattedechien Epagneul Breton

 

pattedechien Berger des Pyrénées

 

 

Au sein d’une race, les chiens peuvent présenter plusieurs types de longueur de queue. Ce raccourcissement congénital de la queue est du à la diminution numérique des vertèbres coccygiennes allant de l’absence de queue (anourie) à ¾ de queue (brachyourie).

Certaines races présentent cette anomalie du développement qui est d’origine génétique et le gène impliqué est connu pour certaines d’entre elles.

Notre équipe et ses partenaires, l’Université d’Helsinki (Dr Hannes Lohi) et le laboratoire ANTAGENE, ont étudié l’un de ces gènes, le gène T et ont recherché les races pour lesquelles la queue courte était due à des mutations dans ce gène. A l’état homozygote, les mutations de ce gène peuvent être léthales diminuant ainsi le nombre de chiots vivants à la naissances. Ces recherches ont abouti au développement d’un test génétique capable de détecter cette mutation et de faire la part entre des chiens à queue courte naturelle, des chiens ayant eu la queue coupée. La commercialisation du test « Queue Courte » est réalisée par le laboratoire ANTAGENE.

Des mutations de ce gène sont également impliquées dans des cas de spina bifida chez l’homme.

Les races concernées par la mutation du gène T sont :

Berger Australien, Berger des Pyrénées, Bouvier Australien à queue courte, Braque du Bourbonnais, Epagneul Breton, Terrier Jack Russell Berger croate, Berger de Savoie, Berger polonais des plaines, Chien d’eau espagnol, Chien d’ours de karélie, Mudi, Pinscher autrichien, Schipperke, Terrier brésilien, Vallhund suédois.

Publication : Hytönen, Grall et al., 2008