Rétinopathies

Projets actifs :

 

pattedechien APR du Border collie

 

pattedechien APR du berger Picard

L’atrophie progressive de la rétine (APR) est une maladie génétique oculaire très répandue dans l’espèce canine puisque plus de 100 races sont touchées par cette affection. Cette maladie est l’homologue canin de la rétinite pigmentaire chez l’homme.

L’APR est une maladie caractérisée par une dégénérescence progressive des photorécepteurs (cellules qui reçoivent l’information lumineuse), entraînant une diminution du champ visuel pouvant aller jusqu’à la cécité. Le chien atteint aura donc du mal à se déplacer seul (il peut se cogner dans les murs, avoir du mal à s’orienter) tout d’abord de nuit, puis il aura progressivement une vision tunnelaire (comme dans un tunnel). Cette affection est progressive et peut être diagnostiquée tardivement, après que le chien ait reproduit. Chez le chien de nombreuses formes sont diagnostiquées dans de nombreuses races. A ce jour, une vingtaine de gènes sont connus chez le chien, des tests génétiques ont été mis au point, mais bien d’autres restent encore à découvrir.

Notre équipe, en collaboration avec le Dr. Gilles Chaudieu, vétérinaire spécialiste en ophtalmologie, s’intéresse à l’APR du Border Collie. Dans cette race, l’APR a une forte incidence et affecte plus particulièrement les mâles.

Nous avons également des projets de recherche sur l’APR dans d’autres races notamment :

  • Berger des Pyrénées,
  • Berger Picard,
  • Bleu de Gascogne,
  • Autres races…

Concernant les Border Collie, en collaboration étroite avec l’AFBC (Association Française des Border Collie), le Dr. vétérinaire G. Chaudieu, a examiné plus de 400 Border Collies, et a collecté de nombreux prélèvements sanguins. Grâce à ce travail de plusieurs années, un pedigree de plus de 200 chiens a été constitué. Des analyses de liaisons génétiques ont permis l’identification d’un locus associé à la maladie et une analyse génétique par séquençage du génome entier est actuellement en cours.

Dans les races touchées par l’APR, des prélèvements de chiens atteints et de leurs apparentés sains et atteints sont nécessaires à ces recherches. Par ailleurs, des prélèvements de rétine de chiens atteints et de chiens sains sont également très importants pour la poursuite de notre travail.

Si vous souhaitez participer à ces travaux de recherche, veuillez nous faire parvenir :

  • des prélèvements sanguins sur tube EDTA
  • des prélèvements de rétine lors de décès accidentel ou d’euthanasies
  • un questionnaire clinique
  • une copie du pedigree des chiens (si possible et si disponible)une copie du certificat d’examen oculaire (CEO) des chiens
Nous rappelons que les données recueillies au CNRS restent confidentielles.
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter notre équipe par téléphone au 02 23 23 45 09 ou par mail cani-dnaatuniv-rennes1 [dot] fr ().